Rechercher

Pourquoi les horsenalities de Parelli sont-elles un formidable outil du quotidien ?

Ceux qui me connaissent bien savent que je ne suis pas mono-méthode et que j'aime me former partout pour en tirer le meilleur et créer la relation qui me plaît et qui convient autant à moi qu'aux chevaux que je forme. Je pioche de partout et je garde certains outils qui me paraissent intéressants.

Un outil que j'utilise énormément est les horsenalities de Pat Parelli. Au départ, j'appliquais à peu près la même méthode sur l'ensemble des chevaux que je rencontrais. Et je ne comprenais pas pourquoi certains ne répondaient pas à mes demandes ou semblaient tout simplement, ne rien comprendre.

Je me suis alors posé une question simple : tout les humains sont différents, pourquoi pas les chevaux ? Si certains peuvent être considérés comme intrépides, bornés, imprévisibles, détestant les hommes (ou les femmes ?)… que pourraient penser ces chevaux de nous ? Nous pourrions manquer de clarté, être ignorants, impatiens, égoïstes, lents ou alors trop rapides, agressifs… ? Il devenait nécessaire pour moi de voir la vie côté cheval en me mettant à leur place. Mais comment trouver la bonne solution et la bonne indication à donner à chaque cheval ? C'est dans une formation que j'ai trouvé une clé qui me permet de m'adapter maintenant à chaque cheval et de mieux les comprendre.


La question est la suivante, pourquoi, devant une difficulté, les chevaux peuvent réagir de différentes façons. Pourquoi un cheval qui découvre une flaque pourra la sauter, courrir au travers, taper dedans ou l'éviter ? Et quel doit être mon comportement face à ces réactions ? Être plus lente ? Plus rapide ? Plus constante ?


Pat Parelli propose 4 types de personnalités équines en fonction de deux critères : la manière dont les chevaux se déplacent et la manière avec laquelle ils réagissent face à une difficulté. Sans les mettre dans des cases, ce classement permet de donner les grandes lignes à tenir face à certains comportements. On distingue alors les chevaux plutôt extravertis (qui bougent beaucoup), les chevaux introvertis (préfèrent l'immobilité), les cerveaux gauches (qui sont plus dans l'analyse) et les cerveaux droits (qui sont plus dans l'émotion). En croisant ces informations, on tombe alors sur la description de quatre profils types :

Le cerveau gauche introverti (LBI - Left Brain Introvert)

Pour simplifier, ce cheval pourrait paraître fainéant selon les critères humains. Si nous devions rentrer dans les extrêmes, vous voyez ce petit shetland de club qui ne bouge pas d'une oreille malgré les coups de talon et l'agitation de l'enfant sur son dos ? C'est lui le LBI ! Si ils peuvent être d'excellents compagnons de loisir de par leur calme, ils sont parfois très difficiles à gérer au quotidien car ils manquent souvent de motivation. Ils peuvent avoir l'air paresseux alors qu'en fait, ils sont toujours à la recherche de l'intérêt qu'ils peuvent en tirer. L'objectif du LBI : ne pas dépenser de l'énergie pour rien ! Ils sont cependant très malins et parfois même stratèges. Avec ces chevaux, ils faut leur amener beaucoup de diversité (ils sont souvent friands e promenades) et varier souvent les exercices en augmentant la difficulté pour les challenger. La fermeté et la précision sont de mise mais en ajoutant du renforcement positif (friandises par exemple).


Les cerveau gauche extraverti (LBE - Left Brain Extravert)

Intelligence et leadership, ce cheval joueur nous demande d'élaborer de nombreuses stratégies pour avancer ensemble. Ce cheval est très charismatique, il peut parfois sembler impertinent. La première règle pour ce cheval ? C'est qu'il n'y a pas de règles ! Il apprend très vite si les tâches sont variées. Il peut devenir irrespectueux si il s'ennuie. A titre d'exemple, c'est ce cheval qui se détachera en randonnée pour aller détacher ses copains ! Il sera un excellent partenaire si vous aimez le challenge et la vitesse. Il faudra éviter les séances répétitives et varier au maximum : changer de lieu, de matériel, rajouter de la difficulté, modifier le rythme... A vus d'être créatifs pour le contenter !


Le cerveau droit introverti (RBI - Right Brain Introvert)

Ces chevaux sont studieux, généreux, doux et gentils quand ils sont en confiance. Ils peuvent parfois nous sembler indifférents car ils se figent rapidement. Ils sont difficiles à lire car ils expriment leur stress uniquement par micro-signaux ce qui peut être déroutant, surtout qu'un RBI qui n'est pas écouté peut finir par exploser de manière très violente. Ce sont des chevaux extrêmement sensibles qui apprennent très vite quand on prend le temps de leur expliquer les choses. La meilleure manière des les aborder est de ralentir. Ralentir ses gestes, ses phases, ses pas..). Ainsi, ils pourront prendre confiance en eux, en vous et en leur environnement pour vous donner le meilleur d'eux même et devenir le parfait bon élève premier de la classe ! Attention également de ne pas être bruyant, tant au niveau sonore qu'au niveau de la gestuelle. Sans quoi vous risquez d'affoler votre RBI qui ne comprendra pas votre agitation.


Le cerveau droit extraverti (RBE - Right Brain Extravert)

Le cheval RBE ne tient pas en place. Avec un port de tête assez haut, il peut parfois impressionner. Il est très réactif panique facilement. Ils sont à fleur de peau et peuvent se comporter comme des proies. Une fois en confiance, ces chevaux sont très endurants, et énergiques. Le jeu de l'amitié va ici avoir un rôle très important. L'objectif : la sécurité ! Prouver à votre cheval que vous ne voulez pas le manger. La question de la tolérance est primordiale. Je parle souvent de zones vertes, jaunes, oranges et rouges. Si aller dans le orange avec un cheval LBE peut presque être essentielle pour l'intéresser, la répétition en zone verte ou jaune va beaucoup aider le RBE à se sentir bien dans ses sabots. Une fois en confiance, le RBE peut faire un excellent cheval sportif. La gestion des émotions est également primordiales.


Comment savoir où placer votre cheval ? Il existe une grille qui peut vous donner une idée créée directement par Parelli. Cette grille permet d'avoir une première idée. A ne pas oublier : votre cheval ne rentre pas dans une case, il peut explorer les 4 cases en une séance seulement ! A vous de jouer :

* Si le comportement n'est pas du tout présent, ne cochez rien

* Lorsqu'il est très peu présent, cochez la case bleue

* Lorsqu'il est moyennement présent, cochez la case verte

* Lorsqu'il est très présent, cochez la case orange

L'endroit où il y aura le plus de croix donne un premier aperçu du comportement de votre cheval.

Pour exemple, voici la grille remplie pour Jeque. Si son profil extraverti est clair et net, il varie beaucoup entre LB et RB parfois même au sein d'une séance. En ce moment, il tient beaucoup du cerveau droit mais il a un côté très impertinent du cerveau gauche dès qu'il est en confiance. Ma stratégie ? Beaucoup de changement dans les exercices pour lesquels il se sent en confiance et beaucoup de répétition pour les nouveaux exercices.


Vous voulez en savoir plus ? Rejoignez la newsletter, je prépare une formation en ligne sur les horsenalities !








97 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout